Fermer



Exposition professionnelle aux pesticides

Publié le 30/06/2017

Index Acta : un outil pour mieux connaître l'usage des pesticides depuis 1961

L'outil compilation des index phytosanitaires Acta (CIPA)

Afin d’améliorer la connaissance des expositions professionnelles passées, un recensement historique des usages de produits phytosanitaires homologués en France de chacune des substances actives selon les années et les cultures a été réalisé et mis à disposition grâce à l’outil Compilation des Index Phytosanitaires Acta (CIA), disponible en ligne : http://index-matphyto.univ-lyon1.fr. Ce travail, réalisé dans le cadre du projet Matphyto, s’est effectué en partenariat avec l’Université Claude Bernard Lyon 1 (Umrestte) et l’Association de coordination technique agricole (Acta), avec le soutien financier du plan Ecophyto et de l’Onema gestionnaire des fonds Ecophyto.

L’Acta édite chaque année depuis 1961 un index phytosanitaire qui, sans être un catalogue officiel de l’ensemble des spécialités agro pharmaceutiques commercialisées en France, décrit tous les usages agricoles autorisés  pour chaque substance active disponibles n. L’objectif de la compilation de ces index est de recenser les usages homologués chaque année pour chacune des substances actives et d’en faire un suivi continu au cours de ces 50 dernières années. Les caractéristiques des données disponibles dans les Index phytosanitaires Acta ayant particulièrement évolué au cours du temps, un très important travail d’interprétation, d’homogénéisation et de saisie des données a été effectué. Santé publique France l’a pris en charge en y apportant toute son expertise dans la connaissance des pesticides avec des compétences permettant de faire un travail méthodologique quant au choix des regroupements à faire entre substances et/ou périodes, les biais de sélection à éviter ou ne pas méconnaitre et le respect des exigences techniques en termes d’homogénéité des données à rassembler.

La compilation de l’ensemble des données historisées a permis, pour chaque substance active référencée dans ces index, la réalisation d’une fiche individuelle reprenant les principales informations des usages homologués au cours du temps. Par ailleurs, les informations de l’ensemble des substances ont été intégrées dans une base de données informatisée, permettant des recherches multicritères.

Au total, 1 030 fiches ont été élaborées pour 946 substances actives distinctes. Une même substance active appartenant à plusieurs groupes de produits différents (herbicides, fongicides, insecticides, protection des plaies de taille…) fait l’objet de plusieurs fiches individuelles : une pour chaque groupe.

Le site internet dédié à l’outil CIPA propose également le téléchargement de graphiques issus de données de la base Access. Plus d’une trentaine de graphiques sont disponibles. Ils représentent les principales exploitations possibles de la base de données. Ils illustrent par exemple l’évolution du nombre de substances actives autorisées annuellement ou en cumulé depuis 1961 pour les traitements des parties aériennes et appartenant aux groupes des fongicides (figure 1), des insecticides (figure 2) ou des herbicides (figure 3). Ils peuvent aussi illustrer, par exemple, le nombre de substances actives autorisées chaque année depuis 1961 pour certaines cultures (figure 4).

L’outil CIPA est utile pour la surveillance et la veille en santé travail, il pourra être utilisé pour retracer les usages des produits phytopharmaceutiques dans le cadre de la nouvelle mission de phytopharmacovigilance à laquelle Santé publique France contribue. Il s’adresse à un large public : médecins du travail, épidémiologistes, travailleurs de l’agriculture, agronomes, etc. Les données mises à disposition participent à l’amélioration de la reconstitution des expositions des professionnels actuels du monde agricole mais aussi de tous ceux ayant pu y travailler au cours de leur vie et pour lesquels la traçabilité des expositions professionnelles est encore plus complexe.

Haut de page