Fermer



Études locales sur des sols pollués

Publié le 03/10/2011

Étude de l’exposition au plomb, cadmium et à l’arsenic par des sols pollués en Aveyron (12)

Contexte

Une importante pollution au plomb, au cadmium et à l’arsenic est présente à Viviez (Aveyron), due à 150 ans d'activité industrielle. Cette pollution concerne les sols de surface des jardins privés, les cours d’eau et les fruits et légumes produits localement. En 2006, à la demande de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) de l’Aveyron et la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales de Midi-Pyrénées, une démarche de santé publique a été menée par la Cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) Midi-Pyrénées afin d’évaluer les conséquences de cette pollution sur la santé des habitants, d’identifier les personnes nécessitant une prise en charge sanitaire, de mieux connaître l’exposition environnementale des habitants et ainsi d’orienter les recommandations.

Objectifs

La première étape de la démarche, s’apparentant à une démarche d’évaluation des risques sanitaires, a consisté à identifier les dangers (effets sanitaires) liés à ces polluants, à préciser les niveaux de pollution par une série de mesures environnementales sur la commune (sols, eau) et à estimer les risques d’apparition des dangers dans la population de Viviez. En parallèle, une recherche d’éventuels signaux sanitaires (excès de pathologies, mortalité) concernant les dangers identifiés a été entreprise auprès des professionnels de santé locaux et des sources d’information disponibles.

Les résultats de cette première étape étaient convergents pour indiquer que l’impact sanitaire de cette contamination environnementale sur la population était vraisemblable, sans toutefois pouvoir préciser son importance ni son lien avec l’environnement présent de Viviez. Une évaluation (protocole et résumé) a donc été conduite en 2008 comprenant :

  • un dépistage du saturnisme chez les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes de Viviez, et une mesure de la cadmiurie chez tous les habitants suivie d’un dépistage de l’atteinte rénale si celle-ci était supérieure à 1 µg/g de créatinine, afin d’identifier les personnes nécessitant une prise en charge sanitaire ;
  • une étude d'imprégnation au cadmium et à l'arsenic afin d’évaluer si les habitants de Viviez étaient plus imprégnés que ceux d’une zone non exposée, d’identifier les facteurs liés à l’imprégnation et de pouvoir ainsi orienter des recommandations de santé publique.

Résultats

Le dépistage du saturnisme n’a pas permis d’identifier de cas, mais la participation a été faible. En revanche, 136 adultes (23 %) avaient une cadmiurie supérieure au seuil sanitaire fixé à 1 µg/g de créatinine. Parmi ces personnes, 19 atteintes rénales ont été identifiées. Comparativement à la zone non exposée, les adultes de Viviez non exposés professionnellement avaient une cadmiurie et, dans une moindre mesure, une arsenicurie supérieure. L’analyse des facteurs environnementaux influençant l’imprégnation permettait de suggérer une exposition par ingestion de produits locaux et de poussières de sols pollués.

L’exposition environnementale à l’arsenic à Viviez n’engendrait pas une préoccupation sanitaire. En revanche, l’exposition au cadmium conduisait à une augmentation du risque d’atteinte rénale. Des mesures ont été proposées visant à supprimer ou réduire les expositions et à limiter les conséquences sanitaires.

L’Institut de veille sanitaire a rendu publics les résultats définitifs de cette évaluation le 8 septembre 2011 à Viviez.

  • En savoir plus :

Dépollution du bassin de Viviez-Decazeville : étude de l’exposition au plomb, au cadmium et à l’arsenic. [communiqué de presse]

Durand C, Sauthier N, Schwoebel V. Évaluation de l’exposition à des sols pollués au plomb, au cadmium et à l’arsenic en Aveyron. Étude Cassiopée (cadmium et arsenic dans les sols : impact observé sur une population exposée). Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2011. 186 p. [rapport et synthèse]

Haut de page