Fermer



Méthodes et outils spécifiques de la pollution des sols

Publié le 11/09/2009

Proposer une démarche de caractérisation de la pollution d’un sol pour estimer l’exposition des populations concernées

Lors d’une investigation locale en santé environnementale sur un site pollué, l’évaluation de la contamination des milieux est une étape incontournable de l’estimation de l’exposition des populations.

Dans de nombreuses situations, la modélisation des transferts de polluants dans les différents compartiments de l’environnement est difficile. Elle nécessite de disposer de données d’entrée pertinentes et l’approximation des modèles conduit souvent à une surestimation conséquente de la concentration dans les milieux d’exposition. C’est le cas, par exemple, de la diffusion des polluants dans l’air intérieur, ou des transferts de contaminants du sol vers les végétaux. La mesure directe dans le milieu, lorsqu’elle est bien réalisée, doit permettre d’obtenir une estimation moins incertaine des niveaux de concentrations des polluants.
L’évolution de la politique de gestion des sols pollués conduite, en 2007, par le ministère chargé de l’Environnement renforce la place de la mesure des concentrations en éléments dans l’environnement par rapport à d’autres méthodes, telles que la modélisation, par exemple, pour estimer les expositions des populations à un sol pollué. Les mesures de concentrations des polluants dans les sols ont pour objectif de dégager la part de la contamination mesurée attribuable à une source de pollution. Cet enjeu demande de préciser les modalités de sélection d’un niveau de concentration qui peut servir de référence ou de témoin.

L’Institut de veille sanitaire (InVS), mais également les autorités sanitaires, ont été confrontés à de nombreuses difficultés pour utiliser et interpréter les données des campagnes de mesures, dans un objectif d’estimation des expositions et de leurs conséquences sanitaires. Plus concrètement, le retour d’expérience des différentes investigations montre un écart fréquent entre le nombre de mesures réalisées sur des sites pollués et le nombre de résultats réellement exploitables dans un objectif d’étude sanitaire.

L’objectif du travail du réseau interCire (Cellules interrégionales d'épidémiologie) de l’InVS est de proposer des outils pour permettre aux professionnels de santé publique d’avoir une meilleure maîtrise des données de mesures dans l’environnement, notamment dans les sols, pour estimer les expositions des populations riveraines des sols pollués. Un guide, élaboré dans ce sens, permet d’interpréter les résultats des campagnes de mesures et d’en identifier les éléments clés pour évaluer les expositions des populations.

  • En savoir plus :

Pascal M, Mathieu A, Daniau C, Lucas N. Grille de lecture : échantillonnage et analyse des sols pollués. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2008. 28 p.

Daniau C, Mathieu A, Pascal M, Sauthier N, Raoul C, Dor F. La mesure des concentrations en éléments dans les sols pour une investigation à visée sanitaire. Bull Epidemiol Hebd 2008;47-48:470-3.

Pascal M, Daniau C, Mathieu A. Une grille de lecture pour l’analyse des campagnes de mesures dans les sols. Environnement, risques et santé 2008:7(6):435-40.

Haut de page