Fermer



Périnatalité

Publié le 31/03/2017

Infections transmissibles de la mère à l'enfant

Un éventail de risques infectieux qui diffère selon le stade de développement du foetus, les antécédents de la mère et l'exposition du nouveau-né

La transmission d’agents infectieux de la mère à l’enfant constitue une problématique de santé publique complexe qui se décline à plusieurs niveaux : ces infections peuvent être responsables de complications à la naissance, de séquelles sévères pour le fœtus ou le nouveau-né, voire provoquer le décès de l’enfant à naître ; les expositions à ces infections sont multiples (transmission in utero ou à l’accouchement) et leur susceptibilité dépend du stade de la grossesse. Elles sont de plusieurs types (infections virales, bactériennes ou parasitaires) et leurs manifestations cliniques sont variées.

En France, un dépistage au cours de la grossesse de certaines infections est obligatoirement proposé ou recommandé (toxoplasmose, syphilis, VIH, rubéole, infection à VHB et streptocoque B). Leur repérage précoce permet de dispenser une prise en charge spécifique et adaptée au type et au stade de l’infection, notamment afin d’éviter toute transmission de la mère à l’enfant. Ces infections sont parfois peu visibles (asymptomatiques).

D’autres infections peuvent faire l’objet d’un diagnostic chez la mère ou le nouveau-né sur des critères cliniques d’infection ou une notion d’exposition. C’est le cas de la listériose, de l’herpès, du cytomégalovirus (CMV), du parvovirus B19 et de la varicelle.

Une majeure partie des infections transmises de la mère à l’enfant restent évitables. Leur prévention repose sur l’immunité de la mère vis-à-vis de certaines maladies (notamment la coqueluche, la rubéole ou la grippe). Concernant la vaccination, la stratégie dite du coocooning est recommandée. Cette stratégie vise à protéger les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés, par l’immunisation de leurs parents et de leur entourage proche, majoritairement impliqués dans la contamination, en prévenant les formes les plus graves. La prévention repose également sur des mesures d’hygiène destinées à protéger la mère (éviter certains aliments ou des contacts avec certains animaux, par exemple) ou sur la prise d’un traitement adapté (administration d’immunoglobines, antibiotiques, prophylaxie spécifique). Par exemple, il est recommandé de vacciner contre la varicelle les femmes en âge de procréer sans antécédent de varicelle.

Les stratégies de vaccination dans l’enfance (rubéole, hépatite B) ont également un effet sur la réduction globale des infections congénitales et des infections transmises de la mère à l’enfant.

Infections pouvant être transmises de la mère à l'enfant

Infections virales : chikungunya, Zika, cytomégalovirus, herpès, varicelle, entérovirus, grippe, virus de l’hépatite B (et virus de l’hépatite C dans une moindre mesure), parvovirus B19, rougeole, rubéole, varicelle, VIH

Infections bactériennes : fièvre Q, listériose, streptocoque B, syphilis

Infections parasitaires : toxoplasmose, paludisme

Ces infections font l’objet d’une surveillance épidémiologique nationale par le biais de réseaux coordonnés par l’Institut de veille sanitaire (devenu Santé publique France en mai 2016). Ces réseaux thématiques font appel aux Centres nationaux de référence (CNR), à des laboratoires de biologie et d’analyse médicale en ville et à l’hôpital, ou à des réseaux de cliniciens (hospitaliers ou libéraux) volontaires. Le dispositif de maladies obligatoires permet également la surveillance de certaines maladies en lien avec les CNR. Chaque année, Santé publique France met à jour ces données et procède à leur analyse au cours du temps afin de dégager des « tendances » de leur évolution temporelle (tendance à la baisse ou à l'augmentation de l’incidence).

Infections transmises de la mère à l'enfant et système de surveillance

Infection

Dépistage

Système de surveillance (année de mise en place)

Exhaustivité du système (%)

Rubéole

Obligatoire

Rénarub (1976), réseau de laboratoires volontaires

>90

Toxoplasmose

Obligatoire

Toxosurv (2007), réseau de laboratoires volontaires

>80

Syphilis

Obligatoire (et répété si besoin en fin de grossesse)

RésIST (2002), réseau de cliniciens volontaires

?

VIH

Obligatoirement proposé (et répété si besoin en fin de grossesse)

Déclaration obligatoire (2003)

70

VHB

Obligatoire

Déclaration obligatoire (2003)

<20

Listériose

Non

Déclaration obligatoire (1998)

>80

Streptocoque B

Recommandé en fin de grossesse

Epibac (1995), réseau de laboratoires volontaires

75

Herpès

Non

-

-

CMV

Non

-

-

Parovirus

Non

-

-

Varicelle

Non

-

-

Infections congénitales et transmises de la mère à l’enfant en France : des progrès notables en lien avec les actions de prévention. Numéro thématique. Bull Epidémiol Hebd 2008;(14-15):97-128.

Richaud Eyraud E, Brouard C, Antona D, La Ruche G, Tourdjman M, Dufourg MN et al. Dépistage des maladies infectieuses en cours de grossesse : résultats de l'enquête Elfe en maternités, France métropolitaine, 2011. Numéro thématique. Dépistages au cours de la grossesse et à la naissance : données épidémiologiques récentes. Bull Epidémiol Hebd 2015;(15-16):254-63.

Tourdjman M, Tchéandjieu C, De Valk H, Goulet V, Le Strat Y. Toxoplasmose chez les femmes enceintes en France : évolution de la séroprévalence et des facteurs associés entre 1995 et 2010, à partir des Enquêtes nationales périnatales. Numéro thématique. Dépistages au cours de la grossesse et à la naissance : données épidémiologiques récentes. Bull Epidémiol Hebd 2015;(15-16):264-72.

Arboviroses

Grossesses, moustiques, paludisme, dengue et chikungunya : risques et prévention. 10 août 2009.
Institut de veille sanitaire. Rapport annuel InVS 2009. Grossesse, moustiques et maladies vectorielles. Saint-Maurice: InVS ; 2010. pp 106.

Chikungunya

Dossier spécial Chikungunya. Point sur les connaissances et la conduite à tenir. Saint-Denis: Inpes; 2008. 23 p.

Cytomégalovirus

http://www.invs.sante.fr/presse/2007/communiques/cmv_grossesse/index.html

Dengue

Meynard JB, Dussart P, Cardoso T, Langevin S, Joly N, Ardillon V, et al. Etude de séroprévalence de la dengue chez les femmes enceintes en Guyane, 2006. Bull Epidémiol Hebd. 2009;(33):357-61.

Entérovirus

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Poliomyelite/Points-de-situation/Point-sur-les-infections-a-enterovirus-au-12-juin-2013

Fièvre Q

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Zoonoses/Fievre-Q

Hépatite B

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Hepatites-virales/Hepatite-B/Aide-memoire

Hépatite C

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Hepatites-virales/Hepatite-C/Aide-memoire

Herpès

Lepoutre A, Antona D, Fonteneau L, Halftermeyer Zhou F, Baudon C, Dorleans F, Le Strat Y, Levy Bruhl D. Séroprévalence des maladies à prévention vaccinale et de cinq autres maladies infectieuses en France. Résultats de deux enquêtes nationales 2008-2010. Bull Epidémiol Hebd 2013;(41-42):526-34.

http://www.invs.sante.fr/fr/Espace-presse/Communiques-de-presse/2008/Surveillance-des-biomarqueurs-l-InVS-lance-une-grande-enquete-nationale-de-prevalence-du-saturnisme-chez-l-enfant-couplee-a-une-etude-sur-certaines-maladies-infectieuses

Listériose : transmission de la mère à l'enfant

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Risques-infectieux-d-origine-alimentaire/Listeriose/Donnees-epidemiologiques

Parvovirus B19

http://www.invs.sante.fr/presse/2005/le_point_sur/parvovirus_210705/index.html
http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Populations-et-sante/Donneurs-de-sang/Analyses-de-risque-les-autres-agents-transmissibles-par-le-sang

Paludisme

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-transmission-vectorielle/Paludisme/Aide-memoire

Rougeole/Rubéole : transmission de la mère à l'enfant

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Rubeole/Donnees-epidemiologiques

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Rubeole

Streptocoque B

Jourdan Da Silva N, Antona D, Six C, Georges S, Goulet V, Judlin P, et al. Infections néonatales à streptocoque B en France : données d'incidence de 1997 à 2006 et pratiques de prévention en maternité. Bull Epidémiol Hebd. 2008;(14-15):110-3.

Institut de veille sanitaire. Infections invasives d’origine bactérienne. Réseau Epibac.

Syphilis

Pérel C, Gallay A, Goulet V. La syphilis congénitale est-elle en recrudescence en France ? Enquête à partir du PMSI (2005-2007). Numéro thématique. Infections sexuellement transmissibles : il faut poursuivre la surveillance. Bull Epidémiol Hebd 2011;(26-28):298-300.

Toxoplasmose

Berger F, Goulet V, Le Strat Y, de Valk H, Desenclos JC. La toxoplasmose en France chez la femme enceinte en 2003 : séroprévalence et facteurs associés. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2007. 42 p.

Varicelle

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Varicelle/Qu-est-ce-que-la-varicelle

VIH-Sida : transmission de la mère à l'enfant

http://www.invs.sante.fr/fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/VIH-sida-IST/Infection-a-VIH-et-sida/Declaration-obligatoire-de-l-infection-a-VIH-et-du-sida/Donnees-epidemiologiques

Zika

Émergence du virus Zika aux Antilles Guyane. Situation épidémiologique. Point épidémiologique. 15 janvier 2016. Fort-de-France : InVS, Cire Antilles Guyane. 2016. 4 p.

Ministère chargé de la santé, Institut national de la prévention et de l’éducation pour la santé, Institut de veille sanitaire. Infection à virus Zika. Saint-Denis: Inpes (coll. Repères pour votre pratique). 2015. 4 p.

Zika. Dossier thématique.

Haut de page