Fermer



Périnatalité

Publié le 31/03/2017

Les grandes enquêtes en lien avec la périnatalité

Les Enquêtes nationales périnatales (ENP)

Elles sont réalisées régulièrement en France depuis 1995. Leur objectif est de décrire la santé périnatale, les pratiques médicales pendant la grossesse et l’accouchement, et les facteurs de risque de morbidité périnatale. Depuis 2010, elles conjuguent un volet sur l’état de santé (en l’espèce, celui de la mère et de son nouveau-né) et un volet concernant les pratiques dans les établissements. Construites pour être représentatives des naissances en France, elles fournissent des indicateurs standardisés sur de nombreux thèmes de santé abordés au cours du suivi pendant la grossesse, sur les caractéristiques de l’accouchement, et sur les événements survenus pendant les tous premiers jours de vie. Elles comprennent également un recueil de données sur les caractéristiques sociodémographiques des mères ainsi que sur les antécédents médicaux.

L’enquête 2016, actuellement en cours d'analyse, est pilotée par plusieurs directions du ministère de la Santé (Direction générale de la santé (DGS), la Direction générale de l'offre de soins (DGOS), la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees)), l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et Santé publique France.

L’Équipe de recherche en épidémiologie obstétricale périnatale et pédiatrique (EPOPé) de l’Inserm est chargée de la réalisation de l’enquête et de sa coordination nationale. La coordination départementale est assurée par les services de PMI.

Santé Publique France exploitera les données de cette enquête sur des  sujets entrant dans ses missions, et en particulier sur les questions relatives aux maladies infectieuses et aux déterminants, comme le tabac et l'alcool.

Epifane : épidémiologie en France de l'alimentation et de l'état nutritionnel des enfants pendant leur première année de vie

L’alimentation contribue fortement à la croissance et au bon développement du nourrisson, ainsi qu’à sa santé future. Des recommandations en matière d’allaitement maternel et de diversification alimentaire ont été diffusées en particulier par le Programme national nutrition santé (PNNS). Au niveau national, peu de données étaient cependant disponibles sur le suivi de ces recommandations et l’état nutritionnel des nourrissons. Un système national de surveillance de l’alimentation des enfants durant leur première année de vie a donc été mis en place. L’étude Epifane réalisée en 2012-2013 souligne la nécessité de promouvoir l’allaitement maternel et d’encourager sa poursuite, si possible jusqu’à 6 mois, comme le recommande le PNNS. Concernant la diversification alimentaire, si globalement, les mères suivaient relativement bien les recommandations, les résultats montrent que certains aliments (tels que les œufs et les matières grasses, insuffisamment introduits avant 1 an) mériteraient de faire l’objet de messages spécifiquement adaptés.

Volet périnatal du programme national de biosurveillance

Le volet périnatal du Programme national de biosurveillance s’appuie sur un sous-échantillon de femmes incluses dans le volet biologique de la cohorte mère-enfants Elfe, coordonnée par l’unité mixte Elfe. Cette étude vise à décrire rétrospectivement l’exposition de la femme enceinte et de son enfant in utero à certains polluants présents dans l’environnement (dioxine, plomb, mercure, pesticides, phtalates, BPA, etc.), par le biais de prélèvements biologiques réalisés au moment de l’accouchement chez la mère.

Haut de page