Fermer



Usagers de drogues

Publié le 27/05/2011

Définitions

L’expérimentation : au moins un usage au cours de la vie (cet indicateur sert principalement à mesurer la diffusion d'un produit dans la population). (Source : EMCDDA).

L’usage dans l'année : au moins un usage dans l'année (pour le tabac, il s'agit des personnes déclarant fumer ne serait-ce que de temps en temps). (Source : EMCDDA).

L’usage régulier : au moins trois consommations d'alcool dans la semaine, tabagisme quotidien, usage de somnifères ou tranquillisants dans la semaine, 10 consommations de cannabis dans le mois. (Source : EMCDDA).

L’usage problématique : toute consommation par voie intraveineuse ou consommation régulière (au moins 10 consommations dans le mois) d’opiacés, de cocaïne/crack, ou d’amphétamines dans l’année. (Source : EMCDDA).      

Usager actif : personne poursuivant sa consommation. Non sevrée.

Réduction des risques : politique pragmatique qui propose de réduire l’ensemble des dommages sociaux et sanitaires liés à l’usage de drogues en les hiérarchisant. Les outils de la réduction des risques sont l’accès aux seringues stériles (libéralisation de la vente en pharmacie en 1987, PES en 1991 et mise en place du Steribox® en 1995), la diffusion des traitements de substitution aux opiacés (le Subutex® en 1994 et la Méthadone® en 1995) et l’accès aux soins avec la création des premiers dispositifs bas seuil à partir de 1993.

Programmes d’échange de seringues (PES) : les PES constituent l’un des outils de la réduction des risques. L’objectif principal des PES est de lutter contre la transmission du VIH et des hépatites chez les UD par la diminution du partage des seringues et du petit matériel lié à l’injection de drogues. Au-delà de la distribution de matériel d’injection stérile, les PES s’inscrivent dans une approche de prévention globale incluant la sexualité à moindre risque (accès au préservatif) et l’orientation vers des structures de prévention et de soins.

Bas seuil : des dispositifs bas seuil ont été créés dans le cadre de la politique de réduction des risques. Abaisser le seuil d’exigence vis-à-vis des UD revient à ne plus imposer le sevrage comme condition d’accès au dispositif de prise en charge et de soins pour le dispositif de soins spécialisés.

Haut de page