Fermer



Asthme d'origine professionnelle

Publié le 30/01/2006 - Dernière mise à jour le 11/10/2013

Surveillance des asthmes d'origine professionnelle

L’asthme est une maladie multifactorielle et parmi les facteurs de risque connus les nuisances professionnelles ont une place importante. Près de 300 agents ont été recensés comme pouvant être à l’origine d’un asthme.

L’asthme professionnel est défini comme un asthme dû à des causes et à des situations attribuables à un environnement professionnel particulier1. Plusieurs études ont cherché à estimer la part attribuable à des facteurs professionnels. Des revues de littérature récentes portant ont conclu à une valeur médiane de 9 et de 15 %2,3. Des programmes de surveillance épidémiologique de l’asthme professionnel ont été mis en place dans différents pays et donnent des estimations de taux d’incidence de l’asthme professionnel variant de 17,5 à 92 par million4.

A côté de l’asthme professionnel, l’asthme aggravé par le travail est défini comme un asthme préexistant dont les manifestations sont exacerbées mais non induites par l’exposition aux nuisances professionnelles1.

En France, la Société française de médecine du travail (SFMT) et la Société de pneumologie de langue française (SPLF) ont mis en place en 1996, l’Observatoire national des asthmes professionnels (Onap) qui recueille des cas d’asthmes professionnels par le réseau de consultations de pathologie professionnelle et par des pneumologues. Les données recueillies par l’Onap, toutefois, ne permettent pas à elles seules d’estimer des indicateurs épidémiologiques de surveillance.

Afin d’obtenir des données plus précises, l’Institut de veille sanitaire (InVS) conduit un programme sur les asthmes d’origine professionnelle.

L’objectif à terme du programme de surveillance épidémiologique de l’asthme d’origine professionnelle est de :

  • décrire la fréquence de l’asthme par professions et secteurs d’activité,
  • analyser les tendances évolutives,
  • déterminer la part attribuable à des facteurs professionnels dans la survenue de l’asthme.

Trois projets sont développés par le Département santé travail de l’InVS :

  • Etude chez des travailleurs indépendants en collaboration avec le régime social des indépendants (RSI) - Projet CANASM
  • Etude chez des travailleurs salariés avec un réseau sentinelle de médecins du travail volontaires - Projet SentASM
  • Collaboration avec l’Observatoire national des asthmes professionnels - Projet Onap II

Références

1Vandenplas O, Malo JL. Definitions and types of work-related asthma: a nosological approach. Eur Respir J 2003;21:706-12.
2Blanc PD, Torén K. How much adult asthma can be attributed to occupational factors? Am J Med 1999;107:580-7.
3Balmes J, Becklake M, Blanc P, Henneberger P, Kreiss K, Mapp C, Milton D, Schwartz D, Toren K, Viegi G; Environmental and Occupational Health Assembly, American Thoracic Society: American Thoracic Society Statement: Occupational contribution to the burden of airway disease. Am J Respir Crit Care Med 2003;167:787-97.
4Ameille J, Larbanois A, Descatha A, Vandenplas O. Epidémiologie et étiologies de l’asthme professionnel. Rev Mal Respir 2006;23:726-40.

Etude chez des travailleurs indépendants en collaboration avec le Régime social des indépendants - Projet CANASM

Une collaboration entre le Régime social des indépendants (RSI) et l’Institut de veille sanitaire a été établie en 2003.

Dans un premier temps, une étude pilote a été mise en place dans trois régions françaises, Midi-Pyrénées, Picardie et Haute-Normandie pour examiner la possibilité d’utiliser les données de consommation de médicaments comme base de surveillance épidémiologique.

Cette étude pilote consiste à comparer les données de consommation de médicaments classés dans la catégorie « antiasthmatique » de la classification internationale ATC et les informations sur la santé respiratoire obtenues à l’aide d’un auto-questionnaire standardisé. L’étude cherche également à estimer les prévalences de la pathologie selon les paramètres professionnels recueillis.

Etude chez des travailleurs salariés avec un réseau sentinelle de médecins du travail volontaires - Projet SentASM

L’Institut de veille sanitaire (InVS) en collaboration avec l’Inspection médicale du travail et les universités (Bordeaux et Toulouse) ont mis en place d’un système de surveillance épidémiologique des asthmes parmi les travailleurs salariés dans deux régions pilotes françaises (Aquitaine et Midi-Pyrénées).

L’objectif est la mise en place d’un système pérenne de surveillance épidémiologique de l’asthme dans une population de salariés surveillés par un réseau de médecins du travail volontaires « sentinelles ».

Dans un premier temps, une étude pilote est conduite afin d’examiner la faisabilité de :

  • créer un tel réseau en Midi-Pyrénées et en Aquitaine,
  • recueillir des informations nécessaires à une surveillance épidémiologique à partir de ce réseau,
  • estimer la prévalence de l’asthme par secteurs d’activité et professions.

L’étude consiste à identifier des sujets présentant un asthme actif ou des symptômes évocateurs d’asthme à l’aide d’un auto-questionnaire lors des visites médicales du travail. Les sujets repérés remplissent un questionnaire médical standardisé avec le médecin du travail. Un questionnaire professionnel recueille les informations sur l’ensemble des salariés inclus dans l’étude. Le recueil de données sur le terrain est prévu pour la période 2007-2008. 

Plaquette de présentation du projet SentASM

Bulletins d'information Sentasm, Aquitaine et Midi-Pyrénées (accès réservé)

Collaboration avec l’Observatoire national des asthmes professionnels - Projet Onap II

En 2002, une collaboration entre l’Institut de veille sanitaire et le réseau de consultation de pathologie professionnelle a été formalisée pour conduire une étude pilote destinée à examiner la possibilité d’utiliser les données de l’Observatoire national des asthmes professionnels (Onap) pour obtenir des indicateurs épidémiologiques de surveillance portant sur l’asthme professionnel.
Une étude pilote a été initiée avec comme objectif de reconstituer la population-source d’où étaient issus les cas d’asthme professionnel recensés par l’Onap (par le réseau des CPP après signalement par des médecins du travail). Cette étude a permis de montrer qu’il est très difficile de reconstituer une population-source a posteriori.
Devant ce constat, une nouvelle étude a été proposée, étude Onap II. Cette nouvelle étude a pour objectif de chercher un recueil aussi exhaustif que possible des cas d’asthme professionnel par le réseau de médecins spécialistes participant à l’Onap dans des zones géographiquement définies. Cette étude prévoit de plus une procédure de validation diagnostique à partir des informations recueillies à l’aide d’un questionnaire standardisé.
Cette étude est prévue pour la période 2008-2009.

Sommaire du dossier

Haut de page