Fermer



Cohorte santé AZF

Publié le 22/06/2004 - Dernière mise à jour le 28/10/2015

Institut de veille sanitaire

L'assurance maladie

Institut national de la santé et de la recherche médicale

Remerciements aux participants de la cohorte
La Cohorte Santé « AZF » a été mise en place en partenariat avec le Centre d’examens de santé (CES) de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Toulouse et l’unité Inserm U1018. 
Cette cohorte n’aurait pu se faire sans la participation des 3000 travailleurs de l’agglomération toulousaine. Nous les remercions vivement pour leur implication tout au long des 5 années du suivi longitudinal.
Cet espace fait le bilan de la cohorte et des travaux qui ont été conduits. Vous y trouverez une sélection des principaux résultats de la cohorte, ainsi que tous les documents s’y référant (rapports d’étude, plaquettes d’information, liste des publications relatives à l’analyse épidémiologique des données de la cohorte).

logo cohorte AZF

Le 21 septembre 2001, une explosion a eu lieu dans un hangar de stockage de nitrate d’ammonium à l’usine AZF (Azote Fertilisants) de la société Grande Paroisse, filiale du groupe Total Fina Elf, à Toulouse. La violence de l’explosion, l’équivalent d’un séisme d’une puissance de 3,4 degrés sur l’échelle de Richter, a entraîné la mort de 31 personnes, dont 22 travailleurs, causé plusieurs milliers de blessés et provoqué la destruction totale ou partielle de plus 1 300 entreprises. En raison de l’impact sur la population des travailleurs, un dispositif de suivi épidémiologique spécifique a été mis en place par l’Institut de veille sanitaire (InVS), en collaboration avec la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass) de la région Midi-Pyrénées.

Une première enquête épidémiologique mise en place à partir de septembre 2002 avait comme objectif l’évaluation à court terme des conséquences sanitaires de l’explosion. Au cours de cette enquête transversale réalisée par auto-questionnaire, les travailleurs ont par ailleurs été invités à participer à un suivi longitudinal sur la base du volontariat.

Cette seconde enquête constitue la Cohorte Santé « AZF »  dont le principe a été de suivre pendant 5 ans les travailleurs ayant répondu à l’invitation au moment de l’enquête transversale. L’objectif était d’évaluer les conséquences sanitaires à moyen terme dans la population des travailleurs toulousains.

Sommaire du dossier

Haut de page