Fermer



Communiqués de presse

Publié le 08/09/2011

Communiqué de presse

Etude d’évaluation de l'exposition de la population de Viviez/le Crouzet au plomb, au cadmium et à l'arsenic

Réunion publique d'information le jeudi 8 septembre 2011

Jeudi 8 septembre 2011, à Viviez, au nom de la préfète de l'Aveyron, la sous-préfète de Villefranche-de-Rouergue a présidé aux côtés de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), de l’Agence régionale de santé Midi-Pyrénées (ARS) et de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL Midi-Pyrénées), une réunion publique visant à présenter les résultats finaux de l’évaluation des conséquences de l’exposition des habitants de la commune de Viviez - Le Crouzet au plomb, au cadmium et à l’arsenic, menée par l’InVS et l’ARS.

Il s’agissait aussi pour les autorités sanitaires de mettre en exergue les recommandations destinées à limiter l’exposition à ces métaux lourds.

Cette réunion a par ailleurs été l’occasion d’évoquer les actions envisagées, sous l’égide du ministère de l’écologie et du développement durable, afin de mieux mesurer la répartition et les concentrations des pollutions sur la commune de Viviez et d’élaborer des propositions de gestion des zones prioritairement concernées.

I – Santé des populations : l’étude de l’InVS montre une sur-imprégnation au cadmium des habitants de la commune de Viviez - Le Crouzet.

L’étude menée en 2008 par l’antenne régionale de l’InVS (Cellule interrégionale d’épidémiologie) et l’ARS Midi-Pyrénées (ex-Ddass de l’Aveyron) avait pour objet de mesurer l’impact de l’exposition à ces polluants sur la santé de la population. Les sols de la commune présentent une pollution résiduelle au plomb, au cadmium et à l’arsenic liée à 150 ans d'activité industrielle.

Les adultes de cette commune n’ayant jamais été exposés au cadmium dans le cadre de leur profession ont une imprégnation au cadmium supérieure à ceux qui vivent sur la commune non polluée de Montbazens. En effet, 22% de ces adultes ont une cadmiurie supérieure à 1 µg/g de créatinine, ce qui est considéré comme une imprégnation excessive et peut entraîner un risque d’atteinte du rein. Parmi ces personnes sur imprégnées au cadmium, 19 atteintes rénales ont été dépistées à Viviez. La consommation de produits locaux (fruits légumes, œufs, volailles lapins) et l’exposition aux poussières des sols pollués pourraient être à l’origine de cette sur imprégnation.

Aucun cas de saturnisme (intoxication au plomb) n’a en revanche été dépisté à Viviez. En outre, il est apparu que l’exposition environnementale à l’arsenic n’engendrait pas non plus de préoccupation sanitaire.

Au vu des résultats, l’InVS a exposé les principales mesures envisageables pour réduire l’imprégnation au cadmium de la population et limiter les conséquences de cette imprégnation sur la santé. Ces mesures sont d’une part le traitement des sols des jardins privés et des espaces publics de la commune ; et d’autre part le suivi médical de la population de Viviez en proposant notamment des dosages de cadmiurie et une prise en charge médicale aux habitants qui le nécessitent.

Dans cette attente, de nouvelles préconisations pour la réduction de l’exposition au cadmium des habitants peuvent être formulées.

L’ARS suit les recommandations de l’InVS dans la définition d’un plan d’action quinquennal

Suivant les recommandations de l’InVS, l’ARS Midi-Pyrénées travaille à l’élaboration d’un plan d’action quinquennal prévoyant la mise en œuvre de 3 grandes actions auprès de la population de Viviez, à laquelle l’ensemble des acteurs locaux et des professionnels de santé du secteur sera associé.

  1. Organiser le dépistage et les contrôles : il s’agira de proposer un dépistage des habitants de Viviez n’ayant pas participé au premier dépistage de 2008 et proposer un contrôle de cadmiurie à ceux qui ont été dépistés
  2. Organiser la surveillance médicale des personnes sur-imprégnées
  3. Mettre en œuvre des actions individuelles de prévention :

Cela consistera à accompagner et sensibiliser la population par un programme d’action de prévention sur les comportements individuels.

Les premières actions seront engagées par l’ARS fin du 1er semestre 2012.

II – Gestion des terrains pollués : identifier et traiter les zones les plus concernées

La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL Midi-Pyrénées) et l'INERIS (Institut national de l'environnement industriel et des risques) étaient présents à la réunion publique afin d’évoquer la question de la gestion des zones les plus polluées.

L’INERIS a en effet été chargé par le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, d’une étude sur les sols de la commune de Viviez.

L’objectif en sera :

  • de réaliser une cartographie fine de la répartition des pollutions dans les différents terrains publics et privés de la commune,
  • de déterminer les zones présentant les concentrations les plus élevées et/ou qui peuvent être à l'origine de la dispersion de poussières contaminées dans l'atmosphère,
  • d’identifier l'origine de la pollution,
  • de proposer des solutions de traitement des zones prioritaires identifiées.

En terme de calendrier :

  • le cahier des charges de l’INERIS, pour cette étude, sera définitivement arrêté avant la fin du mois de septembre,
  • d'ici la fin 2011, il sera procédé à l’analyse détaillée des éléments du dossier et à un premier état des lieux des données disponibles sur le site,
  • au 1er semestre 2012 : dimensionnement et réalisation des nouvelles campagnes d'investigations nécessaires,
  • fin du 1er semestre 2012 : restitution de la cartographie et proposition des mesures de gestion envisageables.

Contact(s) presse :

InVS - Gabrielle Issaverdens : 01 41 79 67 79

ARS Midi-Pyrénées - Muriel Amilhat-Guelfi, responsable Service Communication de l'ARS : 05 34 30 25 68

Dreal - Henri CURE, chef de la division Sol et Sous-Sol : 05 62 30 27 44

Préfecture de l’Aveyron - Olivier Lacroix : 05 65 75 71 30

Haut de page