Fermer



Publications et outils

Publié le 16/04/2013

Environnement et santé

Sols pollués et santé à une échelle locale : une analyse de la situation intégrant la dimension psychosociale

Note de position de l’Institut de veille sanitaire

Auteur(s) : Dor F, Daniau C, Kermarec F, Empereur-Bissonnet P
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
Citation suggérée : Dor F, Daniau C, Kermarec F, Empereur-Bissonnet P. Sols pollués et santé à une échelle locale : une analyse de la situation intégrant la dimension psychosociale. Note de position de l’Institut de veille sanitaire. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 4 p.
Publication non disponible au format papier

Les préoccupations concernant l’état des sols en France et leur impact potentiel sur la santé se sont renforcées ces dernières années en raison des nombreux arrêts d’exploitation et d’une demande foncière forte. A ce jour, en France, 300 000 sites présentent des sols potentiellement pollués par des agents dangereux pour la santé humaine dont près de 4 000 ont fait l’objet d’investigations ayant confirmé l’existence d’une pollution (InVS, 2008). La réalité ou la crainte d’une exposition à des substances toxiques des populations riveraines ou utilisatrices de sites pollués entrainent un nombre élevé de sollicitations locales de la part des riverains.
Ces situations se caractérisent notamment par des inquiétudes et des plaintes pour la santé exprimées par les populations qui vivent sur ces sites ou à proximité immédiate. Elles portent sur des maladies telles que les cancers mais également sur des symptômes variés, des troubles de santé ressentis, des perceptions désagréables, une gêne et une altération de la qualité de vie. Les professionnels de santé alertent parfois les autorités sanitaires en se faisant le relais des plaintes des populations. Les riverains redoutent les effets toxiques, à plus ou moins long terme, des polluants présents dans les sols du site.
De plus, les professionnels de santé publique et les épidémiologistes de terrain de l'Institut de veille sanitaire (InVS) qui sont amenés à répondre à des signalements de problèmes de santé ou de pollution de l'environnement constatent que ces situations sont parfois conflictuelles, la santé cristallisant les oppositions.

Si la description d’événements sanitaires indésirables dans une population qui réside sur ou aux abords d’un site pollué est possible, il est souvent difficile de déterminer si la pollution du site est responsable de ces effets. La difficulté d’estimer l’exposition des populations aux polluants présents dans les sols, le passage des polluants du sol dans l’organisme humain étant très mal connu, en est l’une des raisons principales. De plus, pour de nombreuses substances et pour les mélanges qu’elles peuvent constituer, les conséquences sur la santé humaine ne sont pas toujours déterminées.

Note de position  [pdf - 71,03 Ko]

Haut de page