Fermer



Publications et outils

Publié le 22/07/2013

Environnement et santé

Qualité de l’eau distribuée à Paris-Centre et incidence des gastro-entérites aiguës

2002-2007

Auteur(s) : Rambaud L, Zeghnoun A, Corso M, Beaudeau P
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1958-9719
ISBN : 978-2-11-138332-6
ISBN NET : 978-2-11-138333-3
Citation suggérée : Rambaud L, Zeghnoun A, Corso M, Beaudeau P. Qualité de l’eau distribuée à Paris-Centre et incidence des gastro entérites aiguës. 2002-2007. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 43 p.
Publication disponible au format papier

RÉSUMÉ :

L’étude turbidité et gastro-entérites vise à établir et caractériser le lien entre le niveau de turbidité d’une eau distribuée et le nombre de cas de gastro-entérites aiguës (GEA) observés sur la zone desservie. Ce volet de l’étude concerne six arrondissements parisiens (Ier à Ve et VIIe), alimentés par un mélange d’eau provenant du sud de l’Ile-de-France. La très bonne qualité de l’eau autorisait l’exploitant à ne procéder qu’à une simple désinfection par chloration.
L’incidence des GEA était obtenue à partir des données de l’Assurance maladie entre 2002 et 2007. La méthode a consisté à régresser, par un modèle additif généralisé, l’incidence des GEA sur les niveaux quotidiens de turbidité de l’eau distribuée. Dans une seconde étape, plusieurs paramètres d’exploitation de l’usine ou facteurs météorologiques ont été testés comme facteurs de risque des GEA.
Les résultats montrent qu’une dégradation de la turbidité de l’eau distribuée, entre 0,1 et 0,2 NFU, est liée à une augmentation de 10,7 % du risque de GEA chez les enfants de moins de 16 ans et de 3,7 % chez les adultes. La variable exprimant le niveau de turbidité de l’eau mise en distribution apparaît comme étant le meilleur prédicteur du risque de GEA.
Ni la composition du mélange des eaux utilisées, ni le débit total produit n’ont d’influence significative sur le risque de GEA.

Rapport  [pdf - 1,77 Mo]

Mots-clés :

eau, turbidité, gastro-entérites, Assurance maladie, séries temporelles, Paris

SUMMARY

Quality of water distributed in Paris (France) and incidence of acute gastroenteritis

2002-2007

The turbidity and gastroenteritis study aims to establish and characterize the link between produced water turbidity and the incidence of acute gastroenteritis (AGE) in many French areas. This part of the report concern six districts of Paris supplied with a mix of waters coming from the south of Ile-de-France. The good water quality allowed the supplier to simply disinfect it by chlorination.
The incidence of AGE was obtained from the 2002-2007 French national health insurance data. In a first step, the method, based on a generalized additive model, consisted in regressing the daily incidence of AGE on the daily levels of produced water turbidity. In a second step, several operating conditions or meteorological parameters of the plant were tested as risk factors for AGE.
The results shows that a slight turbidity degradation, from 0,1 to 0,2 NFU, is connected to a 10,7% and a 3,7% increase in the risk of AGE respectively for children (under 16) or adults. Turbidity of distributed water appears to be the best predictor of the risk of AGE.
The water mix’s composition or the daily quantity produced has no significant impact on the endemic level of AGE.

Haut de page