Fermer



Publications et outils

Publié le 29/04/2015

Environnement et santé

Synthèse des travaux du Département santé environnement de l’Institut de veille sanitaire sur les variables humaines d’exposition

Mise à jour 2015

Auteur(s) : Dereumeaux C, Kairo C, Zeghnoun A
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1958-9719
ISBN NET : 979-10-289-0133-2
Citation suggérée : Dereumeaux C, Kairo C, Zeghnoun A. Synthèse des travaux du Département santé environnement de l’Institut de veille sanitaire sur les variables humaines d’exposition. Mise à jour 2015. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2015. 35 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

L’estimation de l’exposition d’une population à un agent donné en évaluation quantitative des risques sanitaires (EQRS) nécessite de disposer de Variables humaines d’exposition (VHE) qui permettent de tenir compte, autant que faire se peut, des caractéristiques individuelles de la population concernée. Les VHE visent à décrire les variables anthropométriques et physiologiques ainsi que les comportements et les habitudes locales d’une population étudiée.

Depuis 2002, le Département santé environnement (DSE) de l’Institut de veille sanitaire (InVS) a contribué à renseigner un certain nombre de VHE : la masse corporelle, le budget espace-temps, la consommation d’eau du robinet, la quantité de terre et poussières ingérées par les enfants et la surface corporelle.

Ces VHE ont été construites à partir de données issues des travaux de différents organismes français (Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)) ou sont le résultat de synthèses bibliographiques. Certaines de ces variables présentent l’intérêt de pouvoir être utilisées à des fins d’estimation de l’exposition de la population française dans le cadre des EQRS en approche déterministe ou, pour certaines d’entre elles, en approche probabiliste, en proposant des distributions de probabilités associées.

Le DSE a souhaité apporter davantage de visibilité à ces VHE en rassemblant dans un document synthétique l’ensemble de ses travaux menés dans le domaine. Cette synthèse rappelle brièvement le contexte de l’étude ayant conduit à la construction de la VHE, la méthode utilisée, les études sources retenues ainsi que les points forts et limites identifiés pour chacun des jeux de données proposés

Rapport  [pdf - 273,89 Ko]

Mots-clés :

variables humaines d’exposition, évaluation quantitative des risques sanitaires, masse corporelle, budget espace-temps, consommation d’eau, ingestion de terres et poussières, surface corporelle

SUMMARY

Summary of the studies conducted by the Environmental and Health Department of the French Institute for Public Health Surveillance about human exposure factors

Updated 2015

Health risk assessment requests various factors that help determine the exposure of a population to an environmental agent. Human exposure factors are statistical data related to human anthropometric and physiological characteristics as well as behavioural factors that define dietary or non-dietary intakes, time, frequency, and duration of exposure.

Since 2002, the Environmental and Health Department (DSE) of the French Institute for Public Health Surveillance (InVS) has contributed to the development of various exposure factors that are representative of the French population: body weight, activity patterns (time spent indoors in residence), tap water consumption, soil and dust ingestion’s data applicable for children and body surface area.

These factors are based on key studies conducted by French Agencies (Anses, Insee) or have been compiled from various sources, including international scientific literature. DSE conducted additional analysis of published raw data to present results in a way that could be useful to French exposure assessors and in particular for a probabilistic health risk assessment approach.

DSE has decided to publish a comprehensive document that provides a summary of the VHE proposed by InVS. This “memorandum” presents the key studies and the methodological approach used and discusses the principal issues related to the results that assessors should consider in deciding how to use these data.

Haut de page