Fermer



Publications et outils

Publié le 02/01/2018

Maladies chroniques et traumatismes

Projection de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine en 2017

Rapport technique

Auteur(s) : Jéhannin-Ligier K, Dantony E, Bossard N, Molinié F, Defossez G, Daubisse-Marliac L, Delafosse P, Remontet L, Uhry Z
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0394-7
Citation suggérée : Jéhannin-Ligier K, Dantony E, Bossard N, Molinié F, Defossez G, Daubisse-Marliac L, Delafosse P, Remontet L, Uhry Z. Projection de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine en 2017. Rapport technique. Saint-Maurice : Santé publique France, 2017. 80 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Objectif : les projections d’incidence et de mortalité par cancer permettent d’estimer pour l’année en cours les nombres attendus de nouveaux cas et de décès par cancer au niveau national. Cette publication bisannuelle permet d’appréhender de façon réactive les besoins de la population en matière de prise en charge des cancers. Ce travail s’inscrit dans l’objectif 15 du Plan Cancer 2014-2019 « Appuyer les politiques publiques sur des données robustes et partagées ».

Méthode : les projections sont issues d’une modélisation statistique à partir des données d’incidence collectées par les registres des cancers du réseau Francim et des données de mortalité fournies par le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès/Institut national de la santé et de la recherche médicale (CépiDc, Inserm) sur la période 1975-2013. Trois scénarios d’évolution de l’incidence et de la mortalité entre 2013 et 2017 ont été considérés : A – prolongation de la tendance récente, B – taux constant depuis 2013, et C – prolongation de la tendance moyenne 1980-2013. Le scénario A est privilégié a priori, mais pour certains cancers, les connaissances épidémiologiques peuvent amener à retenir un autre scénario : le choix du scénario est alors motivé en commentaire. Dix-neuf localisations tumorales solides ont été analysées. Pour l’incidence, le scénario A a été retenu pour l’ensemble des localisations sauf pour le larynx chez la femme où le scénario C a privilégié la poursuite de l’augmentation de l’incidence. Pour la prostate, compte-tenu de l’incertitude sur l’évolution à très court terme de l’incidence, seule l’estimation en 2013 est rapportée. Le scénario A a été retenu pour les projections de mortalité pour toutes les localisations sauf pour le foie (scénario B) et le système nerveux central (scénario C). Les projections « tous cancers » intègrent les estimations réalisées pour les hémopathies malignes bien que non présentées dans ce rapport.

Résultats : en 2017, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine est estimé à 214 000 chez l’homme et 185 500 chez la femme, soit des taux standardisés (population mondiale) respectifs de 353,2 et 284,5 pour 100 000 personnes-années. Le nombre de décès est estimé à 84 000 chez l’homme et 66 000 chez la femme, soit respectivement 119,2 et 71,7 décès pour 100 000 personnes-années. Chez l’homme, les cancers de la prostate (quel que soit le scénario envisagé pour ce cancer), du poumon et du côlon-rectum sont les plus fréquents en termes de nouveaux cas de cancers. Le cancer du poumon occupe toujours le premier rang du nombre de décès devant les cancers du côlon-rectum et de la prostate. Les décès par cancer du foie occupent le 4e rang. Chez la femme, les cancers du sein, du côlon-rectum et du poumon restent les plus fréquents. Le cancer du sein est en tête pour le nombre de décès par cancer, mais il est suivi de près par le cancer du poumon, devant le cancer du côlon-rectum.

Rapport  [pdf - 2,47 Mo]

Mots-clés :

projections, incidence, mortalité, cancer, France métropolitaine, registres de population

SUMMARY

Cancer incidence and mortality projections in metropolitan France in 2017

Technical report

Objective: the projections of cancer incidence and mortality estimate the expected numbers of new cases and deaths of cancer for the current year at the national level. This biennial publication allows a reactive apprehension of the needs of the population for the management of cancers. This work is part of objective 15 of the Cancer Plan 2014-2019: “Supporting public policies on robust and shared data.” 

Methods: the projections are derived from a statistical model built on cancer incidence data collected by the cancer registries of the Francim network and mortality data recorded by the French epidemiology center on medical causes of death/French National Institute of Health and Medical Research (CépiDc, Inserm) over the period 1975-2013. Three scenarios concerning the evolution of cancer incidence and mortality between 2013 and 2017 were considered: A – prolongation of the recent trend, B – constant rate since 2013, and C – prolongation of the average trend between 1980 and 2013. The scenario A is privileged a priori, but for some cancer site, epidemiological knowledge may lead to adopt another scenario: the choice of the scenario is then motivated in a commentary. Nineteen solid tumor sites were studied. Regarding incidence, scenario A was chosen for all sites except for the larynx in women where scenario C favored the continuation of the increase in incidence. For prostate cancer, given the uncertainty around the evolution of its incidence rate in the short term, only the estimate for 2013 is reported. Scenario A was chosen for cancer mortality except for the liver (scenario B) and the central nervous system (scenario C). The projections for “all cancers” include projections for hematological malignancies although they are not presented in this report.

Results: in metropolitan France in 2017, the estimated number of new cancer cases is 214,000 in men and 185,500 in women, for a respective standardized rates (on world population) of 353.2 and 284.5 per 100,000 person years. The estimated number of cancer deaths is 84,000 in men and 66,000 in women, for a respective standardized rate of 119.2 and 71.7 per 100,000 person years. In men, cancers of the prostate (whatever the scenario considered), the lung and the colon-rectum are the most frequent in terms of number of new cases of cancers. In terms of number of deaths, lung cancer ranks first, followed by colon-rectum and prostate cancers, and liver cancer which ranks forth. In women, cancers of the breast, the colon-rectum and the lung remain the most frequent. In terms of number of deaths, breast cancer ranks first but it is closely followed by lung cancer, and above colon-rectum cancer.

Keywords :

projections, incidence, mortality, cancer, metropolitan France, population registers

Haut de page