Fermer



Publications et outils

Publié le 03/01/2017

Travail et santé

Surveillance de la santé mentale au travail - Le programme Samotrace

Volet en entreprises. Régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, 2006-2008.

Auteur(s) : Cohidon C, Rabet G, Murcia M, Khireddine-Medouni I, Imbernon E
Editeur(s) : Santé publique France
ISSN : 1956-5488
ISBN NET : 979-10-289-0295-7
Citation suggérée : Cohidon C, Rabet G, Murcia M, Khireddine-Medouni I, Imbernon E. Surveillance de la santé mentale au travail – Le programme Samotrace. Volet en entreprises. Régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, 2006-2008. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 134 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Le programme Samotrace a pour objectif de décrire la prévalence des problèmes de santé mentale en milieu de travail et leurs expositions professionnelles associées. L’échantillon (6 056 personnes) a été constitué par tirage au sort de salariés surveillés par un réseau de médecins du travail dans les régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes entre 2006 et 2008. L’environnement psychosocial au travail était décrit principalement par la tension au travail de Karasek, le déséquilibre efforts/récompenses de Siegrist, l’exposition aux violences physiques et psychiques. Trois indicateurs de santé mentale étaient explorés : la souffrance psychique (GHQ28), les problèmes d’alcool et la consommation de médicaments psychotropes.
Les catégories d’employés et d’ouvriers étaient généralement les plus exposées aux facteurs professionnels psychosociaux.
On trouvait peu de différences de prévalence de troubles de santé mentale selon la catégorie sociale mais celle-ci semblait plus élevée chez les femmes et dans les secteurs de la production et distribution d’électricité, de gaz et d’eau, des activités financières et de l’administration publique. Des liens entre certaines expositions psychosociales et la souffrance psychique ainsi que la consommation de psychotropes étaient décrits ; aucun lien n’était observé avec les problèmes d’alcool.
Ce travail montre que les risques professionnels psychosociaux diffèrent généralement selon l’indicateur considéré aussi bien pour les problèmes de santé mentale que pour les expositions psychosociales associées.
Néanmoins certaines tendances globales peuvent être dégagées et orienter des études complémentaires.

Rapport  [pdf - 1,41 Mo]

Mots-clés :

surveillance, santé mentale, expositions psychosociales au travail, catégories socioprofessionnelles, secteurs d’activité

SUMMARY

Mental health at work surveillance – The Samotrace programme

Corporate section. French regions Centre, Pays de la Loire and Poitou-Charentes, 2006-2008

The Samotrace programme aims to describe the prevalence of mental health symptoms at work and their occupational associated exposure. The sample (6056 persons) was selected randomly in a population of employees, monitored by a network of occupational physicians, in the French regions Centre, Pays de la Loire and Poitou-Charentes between 2006 and 2008. Occupational psychosocial environment was mainly described using concepts of job strain, effort-reward imbalance and psychological and physical violence.
Psychological distress (GHQ28), alcohol consumption and psychotropic drugs were used to explore mental health.
Categories of clerks and workers were the most exposed to job stress factors. We observed little differences of prevalence of psychological distress according to the social class but it seemed to be high in women and in some economic sectors like electricity, gas and water supply, financial activities and public administration. Associations were observed with certain psychosocial exposure for psychological distress and psychotropic drug consumption but not with alcohol consumption.
This study highlights that occupational psychosocial risks differ according to the indicator studied, both for mental health indicators and exposure indicators. Nevertheless, global trends can be identified and guide complementary studies.

Keywords :

surveillance, mental health, occupational psychosocial exposure, occupational categories, economic sectors

Haut de page