Fermer



PUBLICATIONS

Publié le 01/01/2017 - Dernière mise à jour le 29/08/2017

Bilan de la surveillance sanitaire à l'occasion de la COP21 en Île-de-France en 2015

La France a accueilli du 30 novembre au 12 décembre 2015 la 21e Conférence des parties (COP21) sur les changements climatiques. La conférence s'est tenue principalement sur le site du parc des expositions de Paris-Le Bourget, dans le département de Seine Saint-Denis. La mission COP21 prévoyait que chaque recours aux soins effectué dans le cadre du dispositif sanitaire (établi sur la base du cahier des charges de l'ONU) fasse l'objet d'un enregistrement et que les interventions des équipes sanitaires soient traçables. La couverture sanitaire articulait un dispositif sanitaire d'urgence (Samu et Smur) et un dispositif prévisionnel de secours. L'Agence Régionale de Santé d'Île-de-France a sollicité la Cellule d'intervention en région (Cire) Île-de-France pour analyser quotidiennement les interventions prises en charge et estimer l'impact sanitaire de la conférence sur l'offre de soins et de secours. La surveillance sanitaire a été effectuée à partir d'un système d'information unique, recueillant à la fois l'activité des secouristes et des Samu sur le site de la COP21. Ce dispositif a permis d'identifier 1 238 visites (avec un motif de consultation majoritairement bénin) correspondant à 1 102 consultants et 34 transports médicalisés ont été notifiés. Si la surveillance sanitaire permet d'identifier les situations à risques ou nécessitant une action, les modalités de prises en charge spécifiques à cet événement impliquaient une charge de travail importante de recueil pour les secouristes et le Samu. Les objectifs attendus d'un système d'information commun aux secouristes et aux médecins urgentistes doivent être précisés au regard des motifs de recours habituellement observés.

Télécharger le document [pdf - 0.92Mo]
Télécharger la notice bibliographique

Mots-clés :

Rassemblement population Surveillance syndromique Ile de France