Mission d’appui à la lutte contre l’épidémie de Chikungunya à la Réunion

Rapport de mission, janvier 2006


Télécharger le rapport au format Acrobat Reader (pdf 2,7 Mo)


Le département de la Réunion est confronté depuis avril 2005 à une épidémie de Chikungunya. La persistance de foyers actifs malgré la fin de l'hiver austral 2005 indique que les efforts déployés par le service de lutte anti-vectorielle de la DRASS et les mesures de prévention n'ont pas permis d'éradiquer le virus lors de ce premier épisode épidémique.

Dans ce contexte le ministre de la santé et des solidarités et le ministre de l'outre-mer ont souhaité qu'une mission d'appui soit constituée avec pour objectif (cf. annexe 1) :
-
d'identifier les raisons, y compris les carences éventuelles de prévention, qui ont permis à l'épidémie de se développer ;
-
d'établir des prévisions épidémiologiques, d'évaluer les risques d'épidémie et les possibilités d'éradication ;
-
de déterminer les moyens et d'évaluer la pertinence des méthodes de lutte anti-vectorielle à mettre en oeuvre, y compris en matière de communication, ainsi que la contribution des collectivités territoriales et de faire des propositions d'évolution ;
-
d'accompagner en tant que de besoin les différents acteurs locaux dans leur démarche de préparation du transfert de l'activité de lutte anti-vectorielle au conseil général dans les meilleures conditions.

La mission a été menée par Gilles DUHAMEL, membre de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS), Dominique GOMBERT du département d'expertises intégrées de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET), Christophe PAUPY, entomologiste médical de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), et le docteur Isabelle QUATRESOUS du département international et tropical de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

 

Pour en savoir plus :
Dossier "Chikungunya"

 

 

TÚlÚcharger Acrobat Reader

Page précédente

 


Institut de veille sanitaire
Mise en ligne le 26 janvier 2006
Mise à jour le 13 mars 2006

CONTACTS Contactez l'InVS