Évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine

Agglomérations d’Orléans et de Tours
Impact à court et long terme


Télécharger le rapport au format Acrobat Reader (pdf 837 Ko)

Télécharger la couverture du rapport (pdf 426 Ko)



L’évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique sur les agglomérations d’Orléans et de Tours présentée dans ce rapport s’inscrit pleinement dans la continuité des orientations du Plan régional pour la qualité de l’air de la région Centre, qui fixe les orientations visant à prévenir, réduire ou atténuer les effets de la pollution atmosphérique. L’impact sanitaire à court terme de la pollution atmosphérique a été calculé en termes de morbidité (admissions hospitalières en 2002 et 2003) et de mortalité anticipée.

La mortalité à long terme a également été étudiée. Les nombres de cas estimés sont :
- Orléans : 11 [2-23]* hospitalisations pour motif respiratoire, 26 [16-36]* pour motif cardiovasculaire et 59 [36-84]* décès long terme ;
- Tours : 11 [3-22]* hospitalisations pour motif respiratoire et 34 [20-48]* pour motif cardiovasculaire et 61 [37-86]* décès long terme.

Le calcul des gains sanitaires associés à différents scénarii de réduction de la pollution atmosphérique montre que c’est le scénario diminution des niveaux de 25 % de la moyenne annuelle du polluant considéré qui constitue la mesure la plus efficace. Cette étude montre notamment que les effets sanitaires apparaissent à des niveaux de pollution inférieurs à ceux pour lesquels les mesures sont prises actuellement et que les actions les plus efficaces seraient donc celles qui associeraient une réduction des émissions à la source de façon quotidienne à une diminution du nombre de pics de pollution.

* Intervalle de confiance à 95 %


An health impact assessment of air pollution based on the InVS guidelines has been conducted in Orléans and Tours according to the regional Plan for the quality of air in the region of Centre. Short-term effects on morbidity (hospital admissions in 2002 and 2003) and mortality. Long-term mortality was also estimated.

The estimated numbers of hospitalisations are:
- Orléans: 11 [2-23]* for respiratory admissions and 26 [16-36]* for cardiovascular admissions;
- Tours: 11 [3-22]* for respiratory admissions and 34 [20-48]* for cardiovascular admissions.

For long-term mortality the estimated impact is 59 [36-84]* in Orléans and 61 [37-86]* in Tours. The differents scenarios of air pollution reduction showed that the most effective ones are those which lead to reduce of 25% the mean of the involved pollutant. Results showed that air pollution are even resulting in health effects for some levels of pollution than current limits. The most effective actions should therefore associate reduction of the source emissions on a daily basis and decrease of the over-limits levels of pollution.

*Confidence interval

 

TÚlÚcharger Acrobat Reader

Page précédente


Institut de veille sanitaire
Mise en ligne le 5 janvier 2006

CONTACTS Contactez l'InVS