IMPACT SUR LA SANTE DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE EN MILIEU URBAIN
Ph. Quénel (RNSP)

Philippe QUENEL1, Sylvia MEDINA1, Alain LE TERTRE1, Yvon LE MOULLEC2, Ruth FERRY3, Bernard FESTY4, William DAB4, Denis ZMIROU1
1. Réseau National de Santé Publique, Saint-Maurice
2. Laboratoire d'Hygiène de la Ville de Paris, Paris
3. Observatoire Régional de Santé d'Ile-de-France, Paris
4. Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique, Paris
5. Université Joseph Fourier, Grenoble.

Introduction
Au cours de la dernière décennie, de nombreuses études épidémiologiques, menées pour la plupart aux Etats-Unis, ont conclu à l'existence d'une association à court terme entre les variations journalières de pollution atmosphérique et la mortalité/morbidité. Depuis les épisodes de pollution survenus au cours des années 1950-60, très peu d'études avaient été menées en Europe. L'étude ERPURS (Evaluation des Risques de la Pollution Urbaine pour la Santé) a constitué l'une des 2 composantes françaises du projet APHEA (Air Pollution and Health : a European Approach) qui visait à quantifier les risques sanitaires de la pollution atmosphérique en milieu urbain.

Méthodes
Quinze villes, contrastées du point de vue du climat, des conditions géographiques et de la pollution atmosphérique ont participé au projet. Dans chacune d'elle, une étude écologique temporelle rétrospective a été menée à partir d'indicateurs de pollution et de mortalité/morbidité. L'analyse a été réalisée dans chacune des villes selon un protocole commun et les résultats ont fait l'objet d'une analyse combinée (méta-analyse).

Résultats
Dans toutes les villes, des excès de risque de mortalité et de morbidité cardio-respiratoires ont été mis en évidence pour des niveaux de pollution inférieurs aux seuils définis dans les Directives Européennes. Ainsi, par exemple, pour une augmentation un jour donné de 50 µg/ml des niveaux de particules, l'augmentation de mortalité totale le jour suivant est de l'ordre de 3% (dans les villes Européennes de l'Ouest).

Conclusion
Cette étude a permis de combler les lacunes sur les connaissances des liens entre la pollution atmosphérique et la santé en Europe et, en France dans les agglomérations lyonnaise et parisienne. Reposant sur une approche écologique, elle ouvre la voie de la surveillance épidémiologique des effets sur la santé liés à la pollution. La loi sur l'air ayant introduit l'obligation de surveiller les impacts sanitaires de la pollution atmosphérique, il convient maintenant de préciser le contenu, les modalités et les conditions d'une telle surveillance. Depuis début 1997, une étude multicentrique a été lancée dans 9 villes françaises afin de définir, au plan national, les modalités de cette surveillance.

retour au programme


Impact sur la santé de la pollution atmosphérique en milieu urbain. Résultats des études APHEA-ERPURS

14/12/97

Cliquez ici pour démarrer

Table des matières

   diapo.gif (860 octets) Impact sur la santé de la pollution atmosphérique en milieu urbain. Résultats des études APHEA-ERPURS
   diapo.gif (860 octets) Contexte
   diapo.gif (860 octets) Objectifs
   diapo.gif (860 octets) Matériel et méthodes
   diapo.gif (860 octets) Matériel et méthodes (suite)
   diapo.gif (860 octets) Résultats : population
   diapo.gif (860 octets) Résultats : mortalité totale
   diapo.gif (860 octets) Résultats : mortalité "spécifique"
   diapo.gif (860 octets) Résultats : morbidité hospitalière
   diapo.gif (860 octets) Résultats : morbidité hospitalière
   diapo.gif (860 octets) Résultats : morbidité hospitalière
   diapo.gif (860 octets) Discussion
   diapo.gif (860 octets) Discussion (suite)
   diapo.gif (860 octets) Conclusion


Page d'accueil : http://www.invs.sante.fr/publications/journees/1/index.html